Attention ! Ce produit d’investissement est réservé aux investisseurs professionnels. Il ne propose pas de garantie en capital, les performances ne sont pas garanties. 

Pour accéder à ces informations, nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel.
Un client professionnel est un client qui possède l’expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre ses propres décisions d’investissement et évaluer correctement les risques encourus. Nous vous invitons à vous assurer que vous disposez bien de la qualité d’investisseur professionnel en vous référant à l’article L. 533-16 du code monétaire et financier.
Les informations disponibles sur le site ne constituent pas une offre de souscription ou une recommandation personnalisée. La responsabilité de Younited Credit ne pourra être engagée à la suite de la consultation de ces informations

Vacances d'été 2024 : un budget renforcé, des séjours plus longs et anticipés

Etude client
26/06/24
Communiqué de presse

selfie 5219202 1280

Chiffres clés

  • Près de la moitié (46%) des Français prenant des congés cet été opteront pour des séjours de deux semaines, tout en ajustant certains budgets pour prolonger leur séjour
  • Parmi ces vacanciers, 33% ont réservé leurs séjours six mois à l'avance afin de réduire leurs dépenses
  • Un vacancier sur trois envisage de recourir à un crédit ou à un paiement en plusieurs fois pour financer ses vacances (30%)
  • Les Jeux Olympiques de Paris 2024 n'ont que peu influencé le moment du départ en vacances (86%) et le budget vacances (85%) des Français

Avec le recul de l’inflation, les budgets des ménages français retrouvent un peu de souplesse pour les vacances estivales de 2024. Malgré une conjoncture économique incertaine, les Français tiennent à maintenir leurs pauses estivales, quitte à ajuster certaines dépenses. C'est ce qui ressort de la nouvelle étude *menée par Younited, leader européen du crédit instantané.

Parmi les principaux constats de cette étude, 51% des Français sondés ne partiront pas en vacances cet été. En cohérence avec les conclusions de l'année dernière, près de 40% déclarent ne pas avoir les moyens financiers nécessaires. 

Des contraintes financières persistantes, mais une gestion des dépenses plus flexible et avisée des Français

Parmi les Français qui pourront prendre des congés, l'inflation affecte moins le budget des ménages cette année : seulement 53% des répondants ont réduit leur budget vacances, contre 66% en 2023. De plus, 8% ont augmenté leur budget, comparé à 3% l'année précédente. Bien qu’ils tiennent à profiter de leur pause estivale, ils restent vigilants quant à leurs dépenses.

Dans la lignée des conclusions de l'année dernière, 56% d'entre eux dépensent plus de 1 000€ pour leurs vacances, avec plus de 30% prévoyant un budget entre 1 000€ et 2 000€ en 2024. Ces tendances indiquent une stabilisation des budgets moyens.

Enfin, pour financer leurs vacances estivales 2024, 52% des vacanciers prévoient d’utiliser leur salaire, tandis que 30% comptent puiser dans leurs économies. De plus, plus de trois vacanciers sur dix adoptent une approche flexible pour gérer leurs dépenses : 15% envisagent de souscrire un crédit et 16% préfèrent les options de paiement en plusieurs fois.

Anticipation et optimisation : les leviers clés des vacanciers pour 2024

L'anticipation joue un rôle crucial cette année pour minimiser les impacts financiers liés aux JO : 33% ont réservé leurs vacances six mois à l’avance en 2024, en hausse de 6 points par rapport à 2023. Les réservations de dernière minute, moins prisées, ne concernent que 23% des vacanciers cette année, enregistrant une baisse significative de 5 points par rapport à l'année précédente.

Août demeure le mois privilégié pour partir, avec 51% des vacanciers optant pour cette période. Les séjours de deux semaines sont également en vogue, enregistrant une augmentation notable de 6 points en 2024 pour atteindre 46%.

En matière d'hébergement et de choix de destination, les vacanciers font des ajustements pour optimiser leur budget : 50% choisissent des hébergements plus abordables, comparé à 41% en 2023. Cependant, les séjours chez des amis ou en famille sont moins fréquents, passant de 33% à 25% cette année. 

Le transport constitue également un poste de dépense majeur. Pour économiser, les Français continuent de favoriser les destinations proches de chez eux : en 2024, 26% des vacanciers ont choisi cette option, contre 21% en 2023.

L’influence mineure des JO Paris 2024 sur le planning et le budget des vacanciers

Malgré l’engouement médiatique associé aux JO d’été 2024, force est de constater que cet événement suscite peu d'enthousiasme auprès des Français interrogés. Un peu plus de la moitié des répondants se déclarent indifférents aux JO, tandis que seulement 4% prévoient d'y assister en personne. Il est possible que la plupart suivent les Jeux à distance. De plus, cet événement n’a pas d’impact significatif sur le calendrier de départ ou le budget vacances pour la majorité de ceux qui comptent partir, soit 86% et 85% respectivement

*Étude réalisée sur un échantillon de 756 répondants français, âgés de 18 ans et plus, en ligne du 27 au 31 mai 2024.

Articles de presse connexes

5e2b857 4eagsw ElvsHo5IbE62nEKF
BFM TV
13/07/24
RCF Radio logo 2015
RCF Radio
03/07/24
logo Quotidiendutourisme
Le Quotidien du Tourisme
01/07/24