Attention ! Ce produit d’investissement est réservé aux investisseurs professionnels. Il ne propose pas de garantie en capital, les performances ne sont pas garanties. 

Pour accéder à ces informations, nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel.
Un client professionnel est un client qui possède l’expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre ses propres décisions d’investissement et évaluer correctement les risques encourus. Nous vous invitons à vous assurer que vous disposez bien de la qualité d’investisseur professionnel en vous référant à l’article L. 533-16 du code monétaire et financier.
Les informations disponibles sur le site ne constituent pas une offre de souscription ou une recommandation personnalisée. La responsabilité de Younited Credit ne pourra être engagée à la suite de la consultation de ces informations

One to One Monaco x Younited : La finance intégrée : un outil au service de la révolution du e-commerce !

Retail
Conférences
Geoffroy Guigou Keynote One to one Monaco 2021 scaled
revenir ref

One to One Monaco x Younited

lieu Monaco

La finance intégrée participe déjà à la transformation du commerce, en particulier digital : elle permet non seulement d’augmenter les ventes mais également de proposer des parcours clients optimisés incitant les consommateurs à revenir sur leurs sites e-commerce préférés.

Dans le futur, la finance intégrée permettra de proposer de nouveaux moyens de paiement exploitant la data bancaire grâce à la DSP2, ou de renforcer la responsabilité sociale des entreprises, notamment à travers des mécanismes de reprise future des biens usagés intégrés aux parcours d’achat. Cette finance intégrée réduit les frontières entre les établissements financiers et les marchands, dont les métiers sont de plus en plus proches.

Voir le replay

Geoffroy Guigou, co-fondateur de Younited présente les tendances en matière de finance intégrée, outil au service de la révolution du e-commerce.

Le paiement : 5ème P du mix marketing

Selon une étude de Roland Berger, les clients sont même prêts à payer 15% plus cher pour un niveau de service supérieur. Cela suppose, pour les enseignes, de répondre à des attentes plus élevées, dont deux sont devenues incontournables : la personnalisation du service et la fluidité. Or, le paiement est au cœur de ces enjeux. Si cette étape est fastidieuse, l’acheteur abandonne plus rapidement son panier. A contrario, le succès de l’abonnement, système simple et fluide, nous enseigne qu’il est possible, via le paiement, de mieux connaître son client, de lui proposer des services personnalisés et, in fine, de le fidéliser sur le long terme.

Faciliter le parcours d’achat pour accélérer la croissance

Mais en vérité, le paiement est devenu bien plus que le passage contraignant que l’on essaie d’invisibiliser. De nombreuses marques ont réussi à en faire un levier de création de valeur en l’intégrant de manière plus harmonieuse au parcours d’achat et en le complétant de services additionnels, offrant ainsi une véritable valeur ajoutée à leurs clients

De nouvelles responsabilités pour les marques

le paiement représente un champ d’innovations formidable. Mais comme tel, il ouvre la voie à de nouveaux défis. Le premier est celui de la transformation des métiers, dans un contexte où les développements technologiques accélérés favorisent la confusion des genres. Si les acteurs du paiement s’assimilent de plus en plus à des apporteurs de leads, les commerçants voient également leur feuille de route évoluer. Par la force des choses, ne sont-ils pas devenus eux aussi des acteurs du paiement ? Cette mutation amène un second défi, et non des moindres : entretenir avec le consommateur une relation équilibrée et vertueuse. Si le commerçant propose des facilités de financement, alors il ne peut s’affranchir de certaines responsabilités : à savoir, s’enquérir de la solvabilité du client et trouver l’équilibre délicat entre augmentation de la conversion et consommation raisonnée.

A retenir

La finance intégrée, c’est à dire la combinaison transparente de services financiers traditionnels avec des services non financiers, correspond en effet à une forte demande du consommateur. Ces services peuvent par exemple intégrer des comptes de transaction, des portefeuilles, des prêts et des paiements. Grâce à la finance intégrée, les entreprises visent à attirer et à fidéliser leurs clients, tout en leur fournissant des services financiers plus rapides et sans tracas. D’ici 2030 , ce secteur très porteur représentera un marché mondial de plus 7 000 milliards de dollars. C’est aussi, pour le commerçant un levier de croissance qui ouvre de belles opportunités… et de nouvelles responsabilités.