Attention ! Ce produit d’investissement est réservé aux investisseurs professionnels. Il ne propose pas de garantie en capital, les performances ne sont pas garanties. 

Pour accéder à ces informations, nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel.
Un client professionnel est un client qui possède l’expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre ses propres décisions d’investissement et évaluer correctement les risques encourus. Nous vous invitons à vous assurer que vous disposez bien de la qualité d’investisseur professionnel en vous référant à l’article L. 533-16 du code monétaire et financier.
Les informations disponibles sur le site ne constituent pas une offre de souscription ou une recommandation personnalisée. La responsabilité de Younited Credit ne pourra être engagée à la suite de la consultation de ces informations

Vacances de fin d’année : 80% des Français ne partiront pas en congés

Etude client
16/11/23
Communiqué de presse

tim gouw jp2g4xXl5QQ unsplash

Chiffres clés

  • 78,9% des Français interrogés n’ont pas prévu de partir en vacances
  • 25,5% des Français interrogés ont recours à un crédit à la consommation pour financer leurs dépenses de vacances
  • Parmi ceux qui ont les moyens de partir en vacances : 78,1% ont diminué leur budget, 44,6% ont réduit la durée de leurs vacances et 63,2% resteront en France
  • De manière globale : 72,6% des Français interrogés sont préoccupés par le montant total de leur budget de Noël et 41,7% d’entre eux sont en quête de bons plans pour faire des économies
  • Malgré ce contexte difficile, 74% des personnes interrogées associent cette période à un sentiment positif

Les ressources financières et les projets de fin d’année des Français sont durablement impactés par l'inflation persistante qui se maintient à 4,0% en octobre 2023 d'après l'INSEE. Dans ce contexte, soucieux de préserver ce moment de partage, ils multiplient les astuces pour optimiser leur budget et font des arbitrages sur le choix des activités pour les festivités du nouvel an, la proximité, la durée ou la destination des vacances de Noël. Des enjeux mis en lumière dans la nouvelle étude de Younited. Le leader européen du crédit instantané a mené l’enquête pour mesurer l’impact de l’inflation sur leurs projets de vacances d’hiver et a déterminé quels sacrifices étaient prêts à faire les Français pour profiter des joies de la saison hivernale.

Vacances d’hiver 2023 : 8 Français sur 10 ne partiront pas en vacances cet hiver

Selon l’étude, 78,9% des Français interrogés n’ont pas prévu de partir en vacances pour la période de fin d’année ; comparativement ce constat concernait seulement 47,2% d’entre eux selon notre décryptage estival.

Parmi eux, 31,5% n’ont pas les moyens de le faire et 17,8% indiquent avoir d’autres priorités budgétaires. Par ailleurs, 15,7% envisagent de partir sur une autre période, en dehors de Noël et du nouvel an pour faire des économies.

L’inflation, comme catalyseur dans les nouvelles habitudes de financement des Français

Inflation oblige, les Français font davantage attention à leur budget, qu’ils planifient de plus en plus au centime près. Dans le détail, parmi ceux qui partiront cet hiver, 35,2% disposent d’un budget de 500 € à 1 000 € alors que 29,6% (vs 33,7% cet été) des personnes sondées allouent une enveloppe de 1 000 € à 2 000 € pour le financement de leurs vacances de fin d’année. Seuls 13,8% prévoient de dépenser entre 2 000 € à 3 000 €.

Dans la lignée de notre enquête estivale, près de la moitié des Français (43,7%) qui auront la chance de partir en fin d’année vont utiliser leur salaire pour financer leurs congés d’hiver. Parmi les faits marquants de cette nouvelle étude, on note que près d’¼ (25,5%) d’entre eux vont souscrire  un crédit à la consommation pour financer leurs vacances d’hiver 2023; soit une hausse de 9,5 points  par rapport à juillet 2023. De même, ils sont près de 19% à avoir recours au paiement en plusieurs fois, en progression de presque 5% par rapport à notre dernière analyse.

Des arbitrages indispensables pour profiter sereinement des festivités de fin d’année

Les ménages Français font donc des arbitrages pour conjuguer fêtes raisonnables et plaisir d'offrir et de se retrouver. Parmi ceux qui ont la chance de partir à cette période, 78,1% ont dû réduire leur budget vacances à cause de l’inflation.

Première conséquence, 44,6% des personnes ayant prévu de partir cet hiver vont réduire la durée de leurs vacances et 40,9% vont restreindre leurs activités et loisirs. Avec un pouvoir d’achat en perte de vitesse, presque la moitié (47%) ne vont prendre qu’une semaine de vacances, 24,3% deux semaines et 20,2% moins d’une semaine.

Si l’on se concentre sur leur choix de destination, on observe qu’ils privilégient majoritairement la proximité. Aussi, 63.2% d’entre eux comptent partir en France et seuls 19.4% ont prévu de se rendre en Europe.

Concernant le volet hébergement et transport, l’étude nous apprend que 47,7% d’entre eux comptent partir en vacances chez des amis ou des membres de leur famille pour préserver leur portefeuille. De même, 38,9% vont privilégier un mode de transport moins coûteux pour rester dans le vert. À ce titre, 30,4% de ceux qui partent s’occupent des réservations associées 3 à 6 mois à l’avance.

Comme la période de Noël et du Nouvel An pèse fortement sur leur porte-monnaie, 41,7% des Français interrogés sont en quête de bons plans pour optimiser leur budget pour les fêtes de fin d’année. D’ailleurs, 37,8% font leurs achats en amont. Dans une moindre mesure, il est intéressant de noter que 13,5% d’entre eux comptent faire leur décoration et cadeaux eux-mêmes et 12,1% partager les frais liés à l’organisation des festivités.

Quoique marquées par des contraintes financières, les Français sacralisent cette période : 56% des personnes sondées associent les fêtes de fin d'année à une source de joie et 26,2% à une période de réconfort.